Je crois que Dian aussi apprend beaucoup. Elle veut tout voir, parler à tout le monde, elle ne s'arrête jamais. Elle a quelques jours à passer en Suisse et souhaite en tirer le plus d'apprentissages. D'ailleurs le mot "learning" est l'un de ceux qu'elle utilise le plus.

IMG_5230.JPG

"Ça ressemble à une grande fontaine", dit Dian en regardant le jet d'eau de Genève.

IMG_5294.JPG

Ghandi: "Mais qu'est-ce qu'il fait là?".

Elle apprend notamment qu'en Suisse, un journaliste peut obtenir un rendez-vous avec un/e politcien/ne sans que cela pose d'énormes problèmes. Que ce/tte politicien/ne répondra à nos questions sincèrement, qu'il/elle dira le fond de sa pensée. Et que cela ne correspondra pas forcément à la version "officielle".

IMG_5290.JPG

Des heures et des kilomètres de train pour rencontrer scientifiques, politiciens et experts...

IMG_5234_-_Copie.JPG

Rencontre avec Darius Rochebin: "il est vraiment très grand".

Elle apprend aussi qu'un homme en Suisse sait changer la couche d'un enfant. Que les parents ici passent beaucoup de temps à jouer avec les enfants, ce qui n'est pas le cas chez elle. Que nous laissons des inconnus garder nos têtes blondes lorsque nous travaillons, alors que les grands-parents sont occupés à d'autres tâches.

IMG_5269.JPG

L'équipe de Terra-I: "Les Suisses sont tous aussi gentils?".

Durant son enquête sur le big data, elle apprend aussi ce que ce concept peut avoir d'effrayant en ce qui concerne la vie privée. Elle n'avait jusque-là pas pris conscience que le fameux big data signifie aussi que nous livrons et "donnons" une partie de nous à des compagnies et à des institutions. Et que nous perdons de ce fait le contrôle sur cette part.

IMG_5316.JPG

Un entretien avec Julien Schekter qui "ouvre l'esprit".

Après un entretien plein d'enseignements avec un collègue de l'émission radio "On en parle" de la RTS, elle aura cette belle phrase: "it opened my mind".

Texte et photos: Cécile Rais